L'émission « Envoyé Spécial » de septembre 2019, a eu le mérite de faire découvrir au grand public comment La Poste arrivait depuis des années à cacher la souffrance de son personnel et comment elle avait fait croire que les réorganisations à La Poste reposaient sur des données et des calculs fiables.

Pourtant, depuis 10 ans, le personnel, certaines organisations syndicales, la médecine du travail et l'inspection du travail dénoncent le gouffre qui sépare les réorganisations théoriques qui sont pondues et la réalité du terrain.

C'est la première et principale cause du mal être et des conditions de travail désastreuses à la Distri et Equipes Préparations en particuliers.

Des experts et des journalistes se sont penchés sur ses fameuses réorgs et SUD vous révèle quelques astuces et autres arnaques qui permet à La boite de faire des économies sur votre dos !

Les données qui suivent sont issues de rapports d’expertises, eux-mêmes basés sur des documents, des diagnostics, des guides de références et de sources internes à la Poste, facilement vérifiables.

LES INGREDIENTS D'UNE REORGANISATION AU COURRIER

Une réorganisation consiste en :

ReorgPosteNovembre2019 1 71073- FAIRE DE LA PRODUCTIVITÉ = La suppression de tournées et effectifs
- Un rallongement des tournées restantes
- Le rajout de nouveaux dispositifs (Tournées sacoche, pause méridienne, distri pilotée, nouveaux services……
Cela à partir d'un diagnostic et d'une projection de la charge de travail, qui sont fabriqués avec les mêmes outils !
- L'évaluation de la charge de travail (portion de voie, d'une tournée, de l'ensemble du bureau)
Le diagnostic repose sur un schéma géographique et postal, une estimation du trafic et des normes et cadences.
- Une projection de la charge de travail future

LE NOUVEAU LOGICIEL GEOROUTE

Les anciens outils (Method, Géopoints) ont été jugés obsolètes par La poste elle-même en 2016.
Par contre depuis les années 90 c'est 11 000 tournées et 25 000 postes qui ont été supprimés par ses outils !
Depuis 2014, La Poste teste et déploie les nouveaux outils pour modéliser les tournées (Géoroute, Géopad, Orga TE, Orga TI ). Ce déploiement permet :
- de réduire la durée de préparation (et donc le coût) de chaque organisation :

ReorgPosteNovembre2019 2 02e2aLa Poste estime un gain de 5 à 8 mois sur chaque réorganisation !
- de mettre en œuvre Distri pilotée, tournée du soir, mutualisation des activités de services, distribution, collecte au sein d'un même circuit etc.….
- développer l'activité Colis : Livraison en J, créneau horaire de livraison (PREDICT )

GÉOROUTE est un logiciel cartographique, qui propose automatiquement plusieurs scénarios de découpages « optimisés »
(Optimisé pour faire la productivité demandé par le patron ! )
Selon le constructeur (GIRO)
« L’optimisation atteint 5 % sur le courrier et 15 % sur le colis » !

 

LES LIMITES ET LES BIAIS DE LA MODÉLISATION DE LA CHARGE DE TRAVAIL

Premier Biais : Selon la Poste, la charge de travail est réductible à des durées !

Or la charge de travail comprend de nombreuses dimensions : charge physique, charge mentale ou cognitive, situation des facteurs en fonction de l'âge, de l'expérience, des périodes de l'année (fatigue, état de stress, etc.) .

Deuxième Biais : Selon La Poste, il est possible de modéliser la durée des tournées !

ReorgPosteNovembre2019 3 05287Depuis 2000 La Poste a remplacé les chronométrages des « vérificateurs » par une modélisation faite par des logiciels.
C'est une méthode à laquelle La Poste a longtemps refusé de recourir, l'estimant « inopérante » !
Quand elle a commencé à l'appliquer, elle préservait une certaine marge de sécurité ou de « souplesse ».

Troisième Biais : Le système d'information géographique «ne reflète pas exactement la réalité ».

Quatrième Biais : Des erreurs dans l'évaluation du trafic

- Certains trafics ou opérations sont mal évalués
(Comptages manuels sur 6 jours non représentatifs, trafic méca évalué sur des périodes trop courtes, erreurs sur les PPI, poids d’une main IP inconnue, nouveau services non intégrés).
- la projection du trafic est souvent biaisée car elle anticipe la baisse du courrier ordinaire et ne prends pas en compte l'augmentation du trafic OS et Colis

Cinquième Biais : La Poste se repose uniquement sur des trafics et des durées « moyennes »

Sixième Biais : Les cadences appliquées sont anciennes, obsolètes et injustifiables !!!!

- La Direction de La Poste prétend que les documents restituant leur conception « n'existent plus » !!!
Toutes les cadences datent du début des années 90 (Sauf nouvelles vitesses de déplacement en haut le pied). La Poste entend réviser ces vieilles cadences depuis l'accord du 07 Fév 2017 !!!
- Les cadences de tri sont particulièrement élevées dans certaines DSCC (qui peuvent choisir au sein d'une « fourchette ».
La Poste affirme qu'aucune étude n'a été réalisée sur la cadence de l'inter calage ( CHM), pourtant fixé entre 800 et 1200 Objets par heure. A chaque réorganisation la mise en place de CHM a retiré 20 minutes de travail par agent !

 

Septième Biais : la durée des portions sécables n'est pas toujours correctement calculée ni prise en compte dans la modélisation des futures tournées.

Huitième Biais : lorsque les projets de réorganisations prévoient des aménagements saisonniers de la durée du travail, ils ne sont pas évalués spécifiquement (Ex : DHT Estivale sans diagnostic estival)

Conclusion : à chaque étape de l'évaluation de la charge de travail, des oublis et des biais contribuent à sous-estimer LOURDEMENT la charge de travail réelle des facteurs.


GEOROUTE :
UN OUTIL QUI FAUSSE LES VITESSES DE DEPLACEMENT :

Neuvième Biais : avec la mise en place de Géoroute, les cadences de déplacements en haut le pied ont été modifiées.
Il s'agit d'un changement de cadence caché aux CHSCT et la Direction de La Poste n'a conservé aucun document pour justifier de la conception des nouvelles cadences !!!!
La définition officielle du haut le pied intermédiaire a été modifiée, contribuant à transformer davantage de portions de tournées en HLP !
Mais cette définition n'est même pas respectée par le logiciel, qui crée parfois des centaines de HLP pour une seule tournée.

Cela augmente la vitesse de déplacement prescrite pour les facteurs
- A vélo, des haut le pied « illégitimes », inférieurs à 50 m, qui morcellent les tournées
- A vélo des forces d'accélération et vitesse de pointe des HLP intermédiaires digne d'une formule 1
- En voiture des haut le pied « illégitimes, inférieurs à 250m et 50 m qui morcellent les tournées
- En vélo/voiture, Une force d'accélération et vitesse de pointe des HLP intermédiaires de moins de 100 m digne d'un AIRBUS !
- La comparaison sur certain parcours montre que l'on passe d'une portion de voie de 100 m faite en 70 secondes avec l'ancien Outil Metod à 36 secondes avec Georoute !!!

Collègues Factrices et Facteurs, FSE, Encadrant(e)s de proximité, vous qui souffrez tous les jours de ses réorganisations, voilà la vérité sur la «construction virtuelle d'une organisation» !!!
Arrêtez de culpabiliser. N'allez pas aussi vite que les logiciels.
Demandez à vos supérieurs de vous transmettre les données, les normes et cadences, leurs origines ! Ils ne les ont pas !!!!!
Comme SUD, opposez-vous à cette arnaque. Demandez le moratoire des organisations, boycottez les groupes de travail et donnez-vous les moyens de lutter pour défendre l'honneur et la beauté de votre métier.

ReorgPosteNovembre2019 4 fe55d

Cet article est une reproduction de celui de nos camarades de SudPTT Aube, merci à eux.

0
0
0
s2sdefault