Face aux suppressions d’emplois et à la destruction programmée de notre métier, au démantèlement des bureaux de poste. L’heure est à la mobilisation de tous, Postiers, Usagers, Citoyens, Elus !!!

 

Be¦üsot   tract juin 18 (3)

La direction du Réseau a annoncé la couleur avec 60 suppressions d’emplois au guichet sur les 3 départements (Drôme, Isère, Savoie). L’ensemble des bureaux de Grenoble et de l’agglomération vont être réorganisés cette année.

La direction a voulu imposer une réorganisation contre la volonté des agents, en imposant des réductions d’horaires, une suppression d’emploi et cerise sur le gâteau obliger les agents à travailler tous les samedis !!!Sur le département de l’Isère, la réorganisation du secteur de Saint Egrève n’est pas terminée, et a pu être repoussée grâce à la détermination du personnel et de leurs représentants au CHSCT.

Les conditions de travail au guichet ne cessent de se dégrader depuis des mois avec un mécontentement grandissant de la population par rapport à la baisse de la qualité de service voulue par nos dirigeants.

La diminution des effectifs dans les différentes branches de La Poste (courrier, colis, service financier) et l’externalisation imposée pour toutes les opérations courantes ne font que renforcer la colère légitime des usagers et des citoyens, qui à l’image du mouvement des gilets jaunes revendiquent plus de service public et plus de proximité.

Nous devons nous mobiliser dès maintenant dans l’unité syndicale mais aussi avec le soutien du collectif de défense du service public de l'Isère, pour garder nos emplois, et maintenir nos bureaux de Poste !!!

C’est dans ce sens que SUD proposera une première journée d’action dans les prochaines semaines.

 

A SUD, nous revendiquons :

 L’arrêt de toutes les réorganisations en cours et à venir,

 Le remplacement de tous les départs par du personnel titulaire (retraite, TPAS, mutations),

 L’arrêt de la précarité (intérimaires, CDD, etc…) et la remise en place de la brigade des EAR pour effectuer nos remplacements,

 La remise en place de la passerelle du métier de facteur à celui de guichetier avec une vraie formation,

 1 samedi de libre sur 2 pour toutes et tous,  L’arrêt des pressions managériales sur les objectifs et les contrôles bancaires (FOL) qui rendent notre métier insupportable,

 La prise en compte du temps de travail réel pour les opérations blanches (gestion des réclamations, des incivilités) du à tous les dysfonctionnements internes de l’entreprise et pour le conseil.


Le tract en Pdf :

0
0
0
s2smodern