PPDC Multiflux de Grenoble.

Le processus morbide de mise en place de la PPDC Multiflux de Mistral est engagé, entraînant avec lui un raz-de-marée de doutes et de questionnements sur notre devenir.

 Tous les bureaux de l’agglomération sont impactés par ce projet remettant en cause nos organisations, conditions et lieux de travail.

Les métiers de la distribution sont attaqués de toutes parts par des bouleversements sans précédents, incitant les agents à se sauver de ce tsunami par tous les moyens, quitte à rester à flot en noyant ses propres collègues. La Poste fait tout pour que chacun veuille s’en sortir égoïstement en matraquant les agents d’écoutes individuelles, leur faisant briller des positions de travail idéales et adaptées à leur situation pour empêcher toute lutte collective.

Mais ne rentrons pas dans ce jeu malsain, ne nous laissons pas emporter par cette vague destructrice, il est encore temps de réagir. Il n’y aura pas de Noé pour nous extraire du déluge, c’est à nous de construire notre propre arche. La Poste ne sera pas là pour nous envoyer bouées de secours ou rames pour nous en sortir, elle nous laissera crever sur nos îlots !

multiflux xe

Le calendrier des exodes est annoncé, nous laissant dans le flou le plus total. Les PDC telles que nous les connaissons vont se retrouver sous le niveau de la mer : Coliposte, Terray, Fontaine, Seyssinet, Eybens puis Chavant vont tour à tour être immergés pour laisser place à de vielles carcasses de poissons pourries juste bonnes à être reconditionnées en nourriture pour bétail.

Les aberrations vont s’enchaîner : Eybens fermant totalement en Mai 2020, Fontaine étant obligé de retourner dans son ancien bureau en attendant son départ vers la PPDC Multiflux poussé par l’arrivée de nouvelles machines de tri. C’en est fini des arrangements locaux préservant un semblant de dignité pour nos conditions de travail.

Le constat de Sud PTT et de la CGT : C’est La Poste qui mène la barque et nous plonge la tête la première vers l’extinction du métier de facteur-factrice. Nous nous opposerons toujours à cette manœuvre machiavélique, révélatrice de la volonté réelle de La Poste de démanteler ses métiers et ses activités relevant des missions de service public.

C’est sur le Titanic que La Poste veut nous faire monter ! Unissons nous et réagissons ! Les organisations syndicales ne peuvent être efficaces sans notre investissement, elles comptent sur nous pour nous rassembler et nous organiser pour montrer que cette catastrophe annoncée n’est pas une fatalité.

Nous sommes dans le même bateau, à Moirans comme à Pontcharra, ne laissons pas La Poste insuffler ses vents mauvais, nous jetant contre les récifs et sabordant notre métier. Ne ramons pas chacun de notre côté, ou notre galère va tourner en rond,  empêchons  le rythme des tambours qui nous donne la cadence de s’accélérer et refusons les coups de fouets.


PDF


 Communiqué de presse 12 Avril 2019 Pdf


 

0
0
0
s2sdefault