La poste a fait le choix de la rentabilité financière plutôt que celui du service public. Alors qu'elle touche 300 millions d'euros par an au titre du fameux CICE accordé par le gouvernement de M Hollande aux patrons, et alors qu'elle est bénéficiaire, cela ne lui suffit pas : elle continue à supprimer des emplois, elle intensifie le travail des facteurs, elle veut fermer des milliers de bureaux de poste et les "transformer" en agences communales ou relais poste urbains avec moins de services.

Réunion publique le Mardi 18 Avril 2017

C'est une politique qui touche maintenant les grandes villes.

Il semblerait que 6 bureaux de poste soient menacés sur Grenoble dont 2, l'île verte et Championnet, dès début 2018. D'autres sont menacés, on parle de Bajatière, de Stalingrad, des Eaux claires, de Grand place.

Nous vous invitons à participer à une

REUNION PUBLIQUE

MARDI 18 AVRIL à 19h

SALLE POLYVALENTE DES VIGNES

3 rue maréchal Randon

Collectif départemental de défense des services publics - Unions de quartiers de Grenoble - Syndicats de la poste CGT - SUD - FO


 Le tract à diffuser au format image ou PDF :

reunion 18 avril 2017 ile verte